Lancement de l’expérimentation d’affichage de l’impact environnemental d’une nuit d’hôtel

Un groupe d’hôteliers engagés dans le développement durable s’est porté candidat pour proposer un affichage d’informations environnementales d’une nuit d’hôtel. Initiée par le Ministère du Développement Durable dans le cadre du Grenelle de l’Environnement, les hôteliers font partie des 168 entreprises engagées dans cette expérimentation.

Pourquoi s’être porté candidat à l’expérimentation ?

Le Club Hôtelier de l’agglomération nantaise s’est constitué récemment en association pour être dynamique et aller de l’avant. Le Développement Durable est un de ses nombreux chevaux de bataille. Avec 25% de son parc hôtelier écocertifié en nombre de chambres, Nantes est la ville la plus en avance de France en la matière. Il s’agit de ne pas s’endormir et de conserver ce leadership.

Chaque secteur à ses particularités, le notre est assez impactant sur l’environnement et ne pouvait pas ne pas participer à cette expérimentation.

Les hôteliers sont convaincus qu’une meilleure information sur l’impact environnemental d’une nuit d’hôtel aura un puisant effet pédagogique et sera de nature à encourager les établissements non encore engagés à réduire leur empreinte écologique.

L’expérimentation s’inscrivait dans la suite logique de cet engagement Développement Durable. Monter un groupe de travail était une manière de maintenir notre avance.

Nous attendons également de cet exercice un approfondissement des nos connaissances sur les impacts environnementaux des hôtels grâce à une référentiel commun et une évaluation identique qui permettra de comparer les pratiques et sera source de progrès.

Enfin, quand le gouvernement propose une expérimentation pour définir les contours de ce que sera l’affichage obligatoire futur de la performance environnementale, il serait stupide de ne pas participer. Ce genre de démarche est suffisamment rare pour que l’on ne laisse pas passer l’occasion.

Une particularité : les hôteliers sont les seules activités de service à être représentés dans les 168 entreprises candidates à l’expérimentation.

Projet participatif et collectif

Parmi les 168 entreprises candidates à l’expérimentation, seuls trois hôtels indépendants représentaient notre secteur d’activité. Conduire cette expérimentation pour une TPE (très petite entreprise) ne va pas de soi. Il fallait donc se regrouper et mobiliser des compétences autour des hôtels.

Nous avons constitué un groupe de travail avec :

  • Des établissements hôteliers en cherchant à diversifier les profils pour donner de la crédibilité à notre travail : 0 à 4*, bâtiment neuf ou ancien, rural ou citadin. Certains hôtels extérieurs à la métropole, voire à la région, se sont joints à cette expérimentation.
  • Un cabinet d’expert pour la méthodologie et l’évaluation des établissements (Evéa).
  • Un organisme référent pour valider la méthodologie (Ademe).
  • Une école pour nous aider dans la conception graphique de l’étiquette (Sciences’Com du groupe Audencia).
  • Des écoles pour nous aider à évaluer la pertinence de l’affichage auprès de nos clients (Université de Vannes qui envisage de publier les résultats de ses travaux sur l’affichage environnemental).
  • Des organismes consulaires facilitateurs (CCI).

L’évaluation nécessite un bilan environnemental poussé dont le prix représente un frein pour de nombreuses structures hôtelières. Nous avons déposé un dossier de demande de subvention auprès de l’Ademe. La subvention atteindra 55% du coût total. Coût résiduel après subvention qui ne dépassera pas 2000 € pour un établissement.

En pratique comment cela va se dérouler ?

  • L’expérimentation entre dans sa phase visible aujourd’hui 1er juillet.
  • Une première phase d’élaboration de la méthodologie a été nécessaire. Le cabinet Evéa y a travaillé depuis janvier dernier.
  • Une première version d’étiquette a été élaborée en collaboration avec Sciences’Com.
  • L’évaluation des hôtels est effectuée : deux hôtels sont déjà été évalués, les autres le seront progressivement.
  • Affichage des performances environnementales dans chaque établissement (visuels, sites internet).
  • Recueil des réactions des clients.
  • Retours d’expériences des professionnels.
  • Analyse et synthèse de l’expérimentation.
  • Remise des conclusions pour le 31 juillet 2012 au ministère du Développement Durable.
  • Et si tout va bien généralisation à l’ensemble de la profession.

Principes retenus

Périmètre : nuitée plus petit déjeuner (pour une personne).

Définition INSEE : Nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement ; deux personnes séjournant trois nuits dans un hôtel comptent ainsi pour six nuitées de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit.

Multi-indicateur :

  • Consommation d’eau
  • Consommation d’énergie
  • Quantités de déchets produites
  • Émission de gaz à effet de serre (changement climatique)
  • Emploi de produits biologiques et écologiques

Postes audités :

Inclus dans le périmètre : Linge et produits d’entretien, matériel électrique, eau (eau chaude sanitaire et consommations), produits d’accueil, chauffage ventilation climatisation, éclairage intérieur, achats alimentaires pour petit déjeuner exclusivement.

Exclus du périmètre : Les piscines et appareils de balnéothérapie, transport des « clients » et des salariés, achats alimentaires autre que petit-déjeuner, l’entretien des espaces verts, les activités proposées par l’établissement.

Etiquette : version initiale

Principes retenus :

  • Echelle de 1 à 5
  • Couleurs de rouge à vert
  • Note globale
  • Notes par critères
  • Unités de mesure des indicateurs
  • Référence à la consommation moyenne d’un français
  • Capacité à pouvoir aller plus loin dans la compréhension des indicateurs (site internet QRC code)

Liste des hôtels participants au 1er juillet

Nom hôtel

Cat.

Nb chbres

Label

Site internet

Tel

Nom du contact

1

DUQUESNENantes

2*

25

Ecolabel www.hotel-duquesne-nantes.fr

02.40.47.57.24

Véronique Seguin

2

LA PEROUSENantes

3*

46

Ecolabel www.hotel-laperouse.fr

02.40.89.75.00

Gilles Cibert

3

POMMERAYENantes

2*

50

Clef Verte www.hotel-pommeraye.com

02.40.48.78.79

Florent Cibert

4

L’AMIRALNantes

2*

49

Ecolabel www.hotel-nantes.fr

02.40.69.20.21

Nadine Witczak

5

DOMAINE D’ORVAULTOrvault

3*

41

Ecolabel www.domaine-orvault.com 02.40.76.84.02

Sylvain Lejeune

6

LES ORANGERIESLussac (86)

3*

Ecolabel http://www.lesorangeries.fr/ 05.49.84.07.07

Olivia Gautier

7

LES TOURELLESLe Crotoy (80)

2*

Ecolabel http://www.lestourelles.com/ 03.22.27.16.33

Dominique Ferreira

8

SAINT CHRISTOPHELa Baule

2*

45

http://www.st-christophe.com/ 02.40.62.40.00

Juliette Charrier

9

CASTEL CLARABelle île (56)

4*

63

Ecolabel http://www.castel-clara.com/ 02.97.31.84.21

Myriam Goumy

10

ATLANTYS HOTELSaint Herblain

3*

49

http://www.atlantys-hotel.fr/ 02.40.63.99.63

Rémi Perrier

11

BEAUJOIRE HOTELNantes

2*

47

http://www.beaujoire.com/ 02.40.93.00.01

Eric Micault

12

LA REGATENantes

3*

50

Ecolabel http://www.hotel-nantes-laregate.com/ 02.40.50.22.22

Samuel Oziel

Cette liste est ouverte et est appelée à s’étoffée.

CLUB HOTELIER DE L’AGGLOMERATION NANTAISE. Association qui regroupe l’ensemble des professionnels du secteur de l’hébergement touristique et se donne pour mission de représenter la profession auprès des acteurs locaux et de contribuer avec eux à l’attractivité du territoire. Il est présidé par Gilles Cibert, exploitant de l’hôtel La Pérouse de Nantes.www.clubhotelier-nantes.com.

EVEA est un cabinet nantais de conseil en éco-conception. Il accompagne les entreprises dans l’évaluation d leurs impacts environnementaux, dans la recherche de solutions innovante et dans la communication responsable. Hubert Vendeville est le porteur de l’expérimentation et utilise l’outil Malice® pour évaluer les impacts environnementaux des établissements hôteliers. http://www.evea-conseil.com/

SciencesCOM du groupe Audencia Nantes est l’école de la communication et des médias. Très engagée dans le Développement Durable, son directeur des études, Christophe Bultel, accompagné d’étudiants très motivés accompagnent depuis plusieurs années les hôteliers nantais dans leur démarches environnementales. http://www.sciencescom.org/

ADEME : Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie. Etablissement public à caractère industriel et commercial, placé sous la tutelle conjointe des ministères en charge de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de l’Économie, des Finances et de l’Industrie. L’ADEME participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable. Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale, l’agence met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, ses capacités d’expertise et de conseil. Elle aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la qualité de l’air et la lutte contre le bruit. Interlocuteur Samy Guyet. www.ademe.fr

EXPERIMENTATION NATIONALE DE MISE A DISPOSITION D’INFORMATIONS ENVIRONNEMENTALE INITIEE PAR LE GRENELLE DE L’ENVIRONNEMENT : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Experimentation-de-l-affichage